Le président de la FFR Bernard Laporte, en conférence de presse sur l'organisation du Mondial-2023, le 9 février 2017 à Paris
 

Après les propositions de conciliation de la LNR, Bernard Laporte ne lâche rien. 

 

Votre opinion

Postez un commentaire