Mis à jour le
Degenkolb met le turbo
 

John Degenkolb s’est adjugé la 3e étape de Paris-Nice qui s’achevait sur le circuit de F1 de Magny-Cours. L’Allemand endosse du même coup le maillot jaune de leader, qui était la propriété de Nacer Bouhanni. Deuxième dimanche et lundi, l’Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano) a remporté ce mardi la troisième étape du Paris-Nice en s’imposant au sprint sur le circuit de Magny-Cours devant l'Australien Matthew Goss (Orica Greendedge) et l'Espagnol Juan Joaquin Rojas (Movistar), ce mercredi. L’Allemand a même passé la vitesse supérieure puisqu’il s’empare du même coup (grâce aux bonifications) du maillot jaune de leader que portait jusqu’à présent le Français Nacer Bouhanni (FDJ.fr), qui a finalement dû se contenter de la 7e place d’une étape qu’il avait pourtant cochée. Le sprinteur de l'équipe FDJ.fr était passablement énervé à l’arrivée contre son compatriote Bryan Coquard (Europcar). Les deux hommes se sont expliqués, Bouhanni reprochant à son cadet de l'avoir gêné et de l’avoir contraint de freiner dans le sprint. « J'étais derrière Sébastien Chavanel mon coéquipier et Bryan m'a gêné », a expliqué le protégé de Madiot. « Je ne sais pas trop, a répondu de son côté le poulain de Bernaudeau. Chacun à sa version. Il y a des accrochages dans le final. C'est normal dans le sprint. A ma place, il ne m'aurait pas laissé la place ! Avec la colère et le stress, ça chauffe un peu à l'arrivée mais ça ira mieux demain. » Alors, vivement demain !

 

Votre opinion

Postez un commentaire