Mis à jour le
David Lappartient
 

S’il juge le bilan meilleur qu’à Pékin, le président de la Fédération française de cyclisme aurait aimé plus de médailles pour les pistards. Conscient de la domination britannique, il invite à une réflexion globale pour rattraper le retard sur les Anglais.

 

Votre opinion

Postez un commentaire