× RMC Sport
Découvrez l'application
RMC Sport
INSTALLER

L'UCI a-t-elle protégé Astana sur le Tour de France 2009 ?

Mis à jour le
Alberto Contador, vainqueur du Tour de France 2009
 

L'équipe Astana d'Alberto Contador et de Lance Armstrong, 1er et 3e du Tour de France 2009, a bénéficié de complaisances de la part de l'UCI lors des contrôles antidopage, selon Le Monde et Le Figaro.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • COS
    COS     

    dans trois jours on en parlera plus et tout recommencera comme avant

  • 22 les v'la
    22 les v'la     

    On parle de plusieurs équipes dans le titre, mais dans l'article on ne parle que d'Astana - bizarre -

  • memele
    memele     

    Cette révélation n'est que la conséquence de la guerre larvée entre l'UCI et l'association AFLD et Amaury Sport Organisation propriétaire du tour. Les accointances entre Pat Mac Quaid et Lance Armstrong ne sont que trop visibles surtout qu'il s'agit de préserver leurs intérêts. pour mac quaid c'est de garder la main ferme sur le cyclisme international et son business, pour Armstrong c'est de sauvegarder son image de miraculé qui a tout gagné simplement par son courage et son acharnement...
    et faire fructifier les dons pour son association livestrong.org, ce qui paraît louable ainsi que pour la société qui en découle livestrong.com, qui est déjà plus sujet à débat.
    Vous ne vous imaginez donc pas qu'il serait concevable qu'il soit pris positif à un contrôle, non ?

  • boudu
    boudu     

    Ce n'est pas que l'UCI n'est pas apte quand elle veut elle peut
    Non ce n'est pas la politique de l'autruche c'est la politique des brebis galeuses Certains savent très bien ce qu'ils font ou ne font pas (les intèréts de certains remplissent les portes feuilles des autres

  • julien le munegu
    julien le munegu     

    C'est quand même recurent autour d'armstrong ( et de contador faut pas l'oublier ) cette atmosphère sulfureuse qui nimbe sa carrière et l'UCI qui prouve une fois de plus qu'elle n'est pas apte a gerer la lutte antidopage, pitoyable

Votre réponse
Postez un commentaire