× RMC Sport
Découvrez l'application
RMC Sport
INSTALLER
Mis à jour le

La deuxième contre-expertise de l’échantillon B d’Iban Mayo réalisée par un laboratoire des Hauts-de-Seine a confirmé la présence d’EPO dans les urines du coureur.

 

Votre opinion

Postez un commentaire