Mis à jour le

Selon le magazine allemand Der Spiegel, Patrick Sinkewitz risquerait la prison s’il persiste à ne pas donner les noms de se coéquipiers ayant eu recours à des méthodes dopantes.

 

Votre opinion

Postez un commentaire