Alaphilippe (en jaune)
 

Pour seulement six secondes, Julian Alaphilippe a dû céder son maillot jaune de leader du Tour de France à Giulio Ciccone, jeudi, à l'issue de la sixième étape. Mais le puncheur français n'a pas de regrets. Il assure avoir bien profité de "trois jours exceptionnels".

 

Votre opinion

Postez un commentaire