Willy Voet
 

Soigneur de l’équipe Festina lorsque le scandale de dopage a éclaté avant le Tour de France 1998, Willy Voet s’est confié ce dimanche dans Le Parisien. Et "ne regrette rien".

 

Votre opinion

Postez un commentaire