7/9

Il lâche l’Argentine

En septembre 2004, l’Argentine est deuxième des éliminatoires pour la Coupe du monde 2006 quand Marcelo Bielsa claque la porte. En conflit avec Valence et l’Inter au sujet de la mise à disposition des internationaux, il ne supporte pas que le président de la Fédération argentine ne le soutienne pas suffisamment. Son bilan avec l’Albiceleste : 85 matchs, 56 victoires, 18 nuls, 11 défaites. Son successeur est José Pekerman.

EN IMAGES : Bielsa, le parcours du « fou »