3/7

Guillermo Ochoa (Mexique)

La Ligue 1 a appris à apprécier son style atypique depuis trois ans. Trois années où il fut bombardé derrière une défense ajaccienne poreuse. Si la prise de balle n'est pas toujours classique et ses sorties parfois hésitantes, le Mexicain est un véritable mur sur sa ligne. Un qualificatif que le monde lui a accolé après sa prestation face au Brésil (0-0) durant laquelle il a stoppé la Seleçao presque à lui seul.

AFP

EN IMAGES - Les premières révélations de la Coupe du monde