4/11

Chu Young Park

Le Sud-Coréen n’a pas marqué ce soir-là. Et plusieurs mois après ce choc et la relégation en Ligue 2 de l’ASM, il a tout simplement disparu de la circulation. D’abord en quittant les écrans radar de Ligue 1, lui qui devait pourtant s’engager avec Lille. Puis en plantant le club nordiste pour rallier Arsenal, où il ne disputera que six petits matches en 2011-2012. La saison suivante, il réapparait en prêt au Celta Vigo mais n’a toujours pas retrouvé la finition qu’il avait à Monaco avant son départ (12 buts).

EN IMAGES : PSG-Monaco, trois ans après, un seul survivant