2/10

Lyon-Lens (3-1), 34e journée de D1, 4 mai 2002

Pour la première fois de l’histoire, le titre se joue lors d’un ultime match entre les deux premiers du classement. En tête depuis 28 journées, les Lensois ne doivent pas perdre à Gerland pour enlever leur deuxième sacre, après celui de 1998. Mais l’OL mène 2-0 dès le quart d’heure de jeu grâce à Govou (8e) et Violeau (15e). Bak redonne espoir aux Sang et Or (26e) mais le coup de grâce est finalement assené par Pierre Laigle (52e), un ancien de la maison lensoise. Vainqueur 3-1, le club de Jean-Michel Aulas remporte le premier de ses sept titres de champion de France consécutifs.

AFP

Les dix plus grands moments de Gerland