4/10

Sesil Karatantcheva

Quart-de-finaliste de Roland-Garros en 2005, à moins de 16 ans, Sesil Karatantcheva semble s’avancer vers un avenir brillant. Mais la Bulgare est rattrapée par la patrouille cette même année et suspendue deux ans, des traces de nandrolone ayant été retrouvées dans ses analyses d’urine. De retour sur le circuit en janvier 2008, celle qui est passée un temps sous pavillon kazakhe n’est pas parvenue à retrouver son niveau de 35e joueuse mondiale.

AFP

Les affaires de dopage dans le tennis