Un sachet de cocaïne saisi à Rio en juillet dernier
 

Les arrestations des rugbymen Ali Williams et James O’Connor la semaine dernière pour détention de cocaïne, relancent les interrogations sur l’utilisation du stimulant par les sportifs. D’une part pour faire la fête, d’autre part pour être plus performants. D'autant que sa détection est compliquée.

 

Votre opinion

Postez un commentaire