Peyron : « Soulagé de quitter la Méditerranée »

Mis à jour le
Vibrac-Paprec3, leader à la sortie de Gibraltar
 

Sorti, avec son compère Jean-Pierre Dick, premier de la mer d’Alboran (ouest de la Méditerranée), au large de Gibraltar, le skipper de Virbac-Paprec 3 se dit soulagé de retrouver l’Atlantique. « Il y a eu une sacrée bagarre, il a fallu énormément manœuvrer avec des conditions pas assez fortes, il a fallu remuer des sacs et des caisses, c’est vraiment un sport de déménageur. Ça fait du bien d’être en Atlantique, c’est ce qu’on s’est dit en se réveillant parce qu’il y a avait de l’eau à courir, la météo est plus lisible alors qu’en Méditerranée on ne sait jamais ce qu’il va se passer, et il se passe toujours le contraire de ce qu’on a prévu. On va pouvoir se reposer, j’ai étrenné mon hamac pour la seconde fois. »

 

Votre opinion

Postez un commentaire