Mis à jour le
Après Honda et BMW, Toyota annonce à son tour son retrait de la Formule 1
 

Honda, BMW, Bridgestone, Toyota… les plus grands noms désertent la F1. De lourds nuages noirs d’origine économique s’accumulent au dessus la plus prestigieuse des compétitions automobiles.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • berenty
    berenty     

    Eh bien je te conseille de devenir avocat car tu plaides bien la cause de Mosley.
    Le monopole de manufacturier c'est qui et quoi?
    Les reglements illisibles de 2009 c'est qui et quoi?
    Et le coût faramineuse de 27 milliards de dollars pour la derniére piste dans le golf c'est de l'économie, voilà pourquoi la FIA refuse de courir en Franace dans la nièvre piste pas chère trop petite
    Eh bien tu peux garder ton Mosley et on n'en reparlera en 2010 car il fait toujours partie du staff de TODT, ils vont devenir le télégraphiste de Montezemelo

  • bolero
    bolero     

    la f1 a été trop loin de le demesure..aucune amelioration du spectacle,si ce n est dans les paddocks..et des couts démesurés!!vive le retour des artisans,et de plateaux à 15 equipe??ET DES VRAIS PILOTES meme sans pognon!!

  • kartman
    kartman     

    Vous n'y êtes pas du tout ... le mal est beaucoup plus profond que cela et les causes sont dûes essentiellement à une mutation profonde de comportements au sein de la "société de consommation automobile"
    Force est de constater que la crise financière mondiale ajoutée à la fin de l'Ere du "tout pétrole" remettent en compte le modèle économique mis sur pied par B. Ecclestone et géré par M. Mosley .. mais qui fut géré bien avant lui par tous les présidents qui se sont succédés à la tête de la FIA.
    On ne peut pas davantage accuser un responsable plus qu'un autre. Ce modèle économique est devenu obsolète ! Il correspondait à une époque où on pouvait dépenser des sommes énormes pour gagner des PMM ! Aujourd'hui avec la crise ce n'est plus le cas !
    Au passage un bon point pour l'article RMC qui est très bien argumenté et très clair.

  • berenty
    berenty     

    On commence à payer l'autisme de la FIA de MOSLEY quand Edouard Michelin voulait rester en F1 en concurrence avec une autre marque, un vrai challenge technologique . Cet affreux Mosley voulait 1 seule marque eh bien voilà il n'est plus là et nous on paye.
    Michelin ne viendra pas en F1 s'il n'y a pas de conccurence

Votre réponse
Postez un commentaire