F1: malgré la grogne de Red Bull et Ferrari, pas de retour aux pneus de 2018

Lewis Hamilton (Mercedes)
 

Malgré la volonté de plusieurs écuries, la Formule 1 va conserver les pneus Pirelli de 2019, accusés de favoriser Mercedes. Le vote tenu vendredi pour revenir aux pneumatiques de 2018 n'a obtenu que cinq voix sur dix, contre sept nécessaires. 

 

Votre opinion

Postez un commentaire