La FIA va modifier la règle des consignes d’équipe

Mis à jour le
La FIA va modifier la règle des consignes d’équipe
 

 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • PITUSES
    PITUSES     

    Les éclaircissements apportés par le Conseil mondial sont clairs. Pour ceux qui en avaient douté après le Stepneygate et le Crashgate, la décision d’aujourd’hui lève toute ambigüité.

    Les règlements de la Formule 1 contemporaine s’apprécient selon un seul critère : protéger et aider Fernando Alonso quoi qu’il arrive, quoi qu’il fasse et quoiqu’il se passe autour de lui.

    Ses fans seront ravis. La banque Santander et les mouvances qui soutiennent le pilote espagnol aussi. Qu’en feront-ils après la F1 ? Car pour mettre autant de moyens et de lobbying au service d’un homme, il faut des intérêts énormes au-delà du sport. Porte parole politique ? Star de téléréalité ? Ces gens ont sûrement de grands projets pour Ferando Alonso bien au-delà de sa carrière sportive. Tant mieux pour lui.

    Maintenant, si les pilotes McLaren et Red Bull espèrent gagner le Championnat du monde, il faudra qu’ils soient très, très, très forts car le monde de la F1 n’hésitera devant rien pour aider Alonso et les pénaliser. En lui vendant un volant, Ferrari a reçu le droit de passer outre les règlements. Stratégiquement, c’était sûrement très adroit.

    Quels autres commentaires émettre ? La F1 est un cirque privé qui a les moyens d’un état puissant sans en avoir les contraintes. La loi n’existe pas vraiment en F1. La F1, c’est donc comme le catch. Un spectacle arrangé où les arbitres trichent pour aider le concurrent qu’ont choisi les organisateurs et la fédération. Comme le catch, c’est un vrai sport, car c’est dur de piloter une F1 à la limite. Mais il ne faut plus croire aux résultats. Le Conseil mondial vient de reconnaître à la face du monde qu’ils étaient orientés.

Votre réponse
Postez un commentaire