Ghosn ne veut pas se précipiter

Le Président de Renault, Carlos Ghosn, veut attendre la fin des investigations avant de prendre des décisions dans l’affaire Nelson Piquet Jr.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • kia
    kia     

    pour l'analyse!
    vous méritez un poste à la com chez reno!
    pour connaitre ce constructeur de l'int et de l'ext , on se demande comment ils sont encore vivants.
    et le patron a t-il le choix?
    il fait avec .il va faire fabriquer ailleurs car dans ses usines en france , les couts sont trop élévés à cause d'une rentabilté médiocre. Mais à force de revendiquer, on scie la branche. il faut rappeler que les reno ont été les champions du monde de la revendication. donc il ne faut plus s'étonner.il faut voir les avantages que ces salariés ont .Si tous le monde avaient de tels avantages le pays serait ruiné.

  • ancienbattilly
    ancienbattilly     

    un financier qui a ruiner l'image de marque d'un grand constructeur en fabricant de très mauvaise voiture du bas de gamme de mauvaise qualité ,on comprend pourquoi les constructeurs allemand sont devenu leader dans les berlines et font référence d’ailleurs Renault a abandonner la partie par de remplaçante de versatis et avantime deux énorme échec .

  • Artaban44
    Artaban44     

    On ne peut pas laisser dire des choses pareilles ! Si Carlos Ghosn n'était pas là, Renault serait dans une situation bien pire que dans laquelle elle se trouve. Pour rappel, quand il est arrivé au sein de l'entreprise, les résultats étaient tout juste corrects. Sans plus. Ghosn en a fait un constructeur très rentable, a redressé Nissan de manière spectaculaire (Ghosn est considéré comme un dieu vivant au Japon) et redorré l'image de la marque au losange. Renault est à ce jour l'un des rares constructeurs ne pas avoir lancé de plan de licenciement malgré un contexte que chacun connait....C'est une vraie chance pour la marque au losange d'avoir un homme tel que lui à sa tête. Ce n'est pas pour rien que la plupart des constructeurs mondiaux ont essayé de le débaucher. Et si demain Carlos Ghosn partait, ce serait la pire des nouvelles pour l'entreprise et surtout pour ses salariés.

  • tornes mabur
    tornes mabur     

    Depuis que M.Ghosn en est le PDG, Renault va d'echecs en echecs (Laguna, incapacité à faire une offre sur Volvo cars etc,etc...), et maintenant c'est plus de trente années d' histoire liées à la F1 qui, non seulement vont être anéanties, mais qui, pire encore, vont se retourner contre Renault.
    C'est décidement le pire PDG de l'histoire Renault

Votre réponse
Postez un commentaire