× RMC Sport
Découvrez l'application
RMC Sport
INSTALLER
Mis à jour le

Bernard Laporte inaugurait vendredi le centre nautique d’Aubergenville, dans les Yvelines, à quelques kilomètres de Flins. L’occasion pour le Secrétaire d’Etat aux Sports de revenir sur l’avancée du projet de circuit de Formule 1.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Poleman
    Poleman     

    Voullez-vous décidément que tout se passe à Paris? Lorsque tous les français habiterons l'Ile de France, nous n'aurons plus qu'une capitale de privilégiés entourée de banlieues ghettos. Vous entasserez les salariés de toutes ces entreprises liées au circuit dans des barres HLM comme dans les années 70 (erreur humaine colossale). Alors vous gèrerez les problèmes pendant que nous tenterons d'entretenir un désert magnifique. Oui à l'entreprise dans un environnement humain, loin de la sur-concentration, oui au circuit, mais à Magny-Cours

  • Poleman
    Poleman     

    MatDut a tout compris. On en a assez de la concentration parisienne. La france est grande, il faut développer son territoire et permettre aux futurs salariés des entreprises implantées de vivre dans des conditions décentes loin des coûts prohibitifs de la ville. Oui au circuit mais à Magny Cours. (je suis professionnel du sport auto)

  • MatDut
    MatDut     

    Merci d'avoir un minimum de considération pour milliers d'habitants de cette vallée qui seraient ammenés à subire les nuisances du circuit toute l'année (voir le progamme de Magny Cours) juste parce Ecclestone ne veut pas se déplacer et être loin du chic parisien !
    Un circuit de F1 ne doit pas être construit dans une zone urbanisée - Cela devrait être une règle de base.

  • astons
    astons     

    pourquoi vouloir construire encore un circuit alors que le paul ricard au castellet est un site merveilleux exeptionnel a 10 min de la plage 20km des grandes villes aeroport international et hotels tous conforts . ALLEZ il faut y croire vive le paul ricard

  • caramba
    caramba     

    Votre projet est alléchant. mais pouvez-vous nous dire quel est le lien entre circuit de Formule 1 et emploi. Pour être sûr que ce projet est le meilleur pour l'emploi, vous devez nous donner des chiffres précis.
    D'autre part, ce circuit, financé par les contribuables yvelinois, sera exploité par une société privée d'entertainment (Lagardère Sports sûrement). Comment pouvez-vous parler d'emploi avec une activité qui est partout dans le monde en déficit tous les ans. Pas un circuit au monde ne gagne de l'argent. Qui paiera les futurs déficits ? Encore les contribuables yvelinois ? Etes-vous vraiment persuadé de la cohérence économique de ce projet ?
    Oui à l'emploi dans les yvelines ! Mais des emplois durables et sûrs !

    Un beau discours ne suffit pas. Même si on aime la F1 !

  • 78410Nine
    78410Nine     

    Le projet de circuit Yvelines F1, la Vallée de l'Automobile et de la Mobilité Durable vise à protéger et créer de l'emploi dans la filière automobile très implantée dans les Yvelines. Notre ambition est d'être le Département qui verra se développer et construire en France le futur véhicule électrique européen, mieux adapté à nos modes de vie. A la clé ce sont des milliers d'emplois à protéger et d'autres milliers à créer. Il s'agit de répondre à une des attentes du Grenelle de l'Environnement en favorisant un développement durable conciliant environnement et économie.

  • ryvine
    ryvine     

    justement parceque tous les agriculteurs ne sont pas encore tous bio il faut privilegier quand on le peux cette agriculture surtout audessus des nappes en allemegne au dessus des nappes l agriculture bio est incitee audessus des nappes c est vrai que les allemend n ont pas un fillon qui pour lui la f1 est un reve d enfant nos enfants revent d une planete saine et sauve

  • PEGO
    PEGO     

    C EST VRAI QUE LES AGRICULTEURS SONT ECOLOS
    AVEC TOUS LES PESTICIDES LA NAPPE PHREATIQUE EST SAINE

  • ryvine
    ryvine     

    si bernad laporte pense vraiment ce qu il dit alors le circuit ne peux pas etre a flins puisque avec une nappe phreatique des oiseaux en voie d extinction de l agriculture biologique un site en cul de sac tout est pour un engagement grenelle quand le gouvernement respectera ses engagements en matiere de futur durable

  • oedicnème
    oedicnème     

    L'étude d'impact environnemental ne pourra pas se faire car le Conseil général a déjà détruit le site par le biais de fouilles archéologiques préventives. L'étude aurait dû se faire avant, après cela revient à se moquer du monde

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire