Les dirigeants de Toyota ont réagi au déclassement de leurs deux voitures après les qualifications du Grand Prix d’Australie. Leur aileron arrière était illégal.

 

Votre opinion

Postez un commentaire