Vincent Labrune
 

La mise en garde à vue de Vincent Labrune et de Philippe Pérez (DG), entre autres, a été accueillie avec stupéfaction au sein du club marseillais. Dont aucun avocat n'était au courant de ces interpellations avant le début de la déferlante médiatique ce mardi matin.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • petinuage44
    petinuage44     

    il feraient mieux d'aller voir du coté du PSG, ça doit y aller les magouille et les dessous de table en vers les arbitres.

  • Cesigue
    Cesigue     

    Je trouve curieux que l'on ressorte aujourd'hui cette affaire Gignac juste le jour où l'équipe de France joue à Marseille avec trois Olympiens et même quatre avec Valbuena. Commencée il y a deux ans l'enquête aurait pu être rouverte un jour plus tard ? Ces juges ne sont sûrement pas des supporters de foot. Qui a pu décider cela ?

Votre réponse
Postez un commentaire