Arsène Wenger
 

Peu coutumier des grosses colères, le manager d’Arsenal Arsène Wenger peut parfois voir rouge. A l’occasion de ses vingt ans passés sur le banc des Gunners, Robert Pirès s’est souvenu dans l'Equipe d’un jour où les murs du vestiaire d’Highbury ont tremblé.

 

Votre opinion

Postez un commentaire