Lucas
 

Dominateur pendant une demi-heure, le PSG s’est finalement incliné à Bastia (4-2), trahi par l’incroyable fébrilité de ses cadres et la montée en régime spectaculaire des Corses. Un réveil retentissant symbolisé par la rage de Modesto et le doublé, son premier en L1, de Palmieri.

 

Votre opinion

Postez un commentaire