Le défenseur bordelais a joué la demi-finale de Coupe des Champions en 1985 face à la Juventus de son ami Platini. Une confrontation qui lui laisse encore bien des regrets.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • FandeDeschamps
    FandeDeschamps     

    Même si la juve s' est retrouvé e dans une situation difficile au match retour, il faut dire qu' ils s' étaient sûrement laissé aller sachant le score du match aller .
    Même si les girondins de Giresse et Tigana étaient très proche d' égaliser ( et non se qualifier ) sur les deux matchs , le sentiment d' être passé à côté de la qualification provient essentiellement du match aller perdu 0-3 au stadio comunale avec un ( lointain ) souvenir d' injustice d' arbitrage maison .

  • THE UNDERTAKER
    THE UNDERTAKER     

    Je me souviens surtout du match retour ou l'on n'avait pas vu les italiens, malheureusement au match aller on n'avait pas vu les bordelais ! Bonne chance et allez Bordeaux !

  • Tidgi2
    Tidgi2     

    J'avais 17 ans et alors que j'encourageais mon équipe et râlais parce que je trouvais que les joueurs étaient encore trop attentistes, deux supporters m'ont critiqué en disant " c'est la Juve en face!"... "et alors, nous aussi on est en 1/2, on est aussi fort qu'eux!".
    Si je me rappelle cela, c'est parce qu'en France, on croit trop souvent qu'on ne peut rien face à ces équipes mythiques mais c'est entièrement faux, la preuve avec ce match retour où Platini n'avait rien pu faire car Rohr l'avait pris en individuel ce qui n'avait pas été le cas à l'aller.
    Pour moi,c'est Platini qui a éliminé Bordeaux et non la Juve: 1 but ( le 3ème) et 2 passes décisives dont 1 but marqué sur une grosse faute non sifflée sur Rohr dans la surface.
    Certes, nous aurions pu aller au bout mais derrière, c'est le Heisel avec cette triste finale contre Liverpool alors...

Votre réponse
Postez un commentaire