Arjen Robben
 

Laissé sur le banc au coup d'envoi du 8e de finale aller de la Ligue des champions remporté contre Besiktas (5-0), Arjen Robben digère mal le traitement dont il fait l'objet. Il l'a ouvertement montré dans son attitude, mais aussi dans ses mots. Jupp Heynckes reste droit dans ses bottes et affirme son autorité.

 

Votre opinion

Postez un commentaire