Emmanuel Petit
 

Face à un début de saison canon, avec six succès en autant de journées de Ligue 1, il ne pouvait y avoir qu’une histoire de vestiaire pour ternir l’actualité du PSG. Mais même la brouille entre Neymar et Edinson Cavani au sujet des penalties n’est qu’une "tempête dans un verre d’eau" selon Emmanuel Petit.

 

Votre opinion

Postez un commentaire