Arsène Wenger, Robert Pires et Thierry Henry
 

Dans les colonnes du Daily Mail, Robert Pires est revenu sur le lobbying d’Arsène Wenger en 2000 pour qu’il quitte l'OM et rejoigne Arsenal aux dépens du Real Madrid et de la Juventus.

 

Votre opinion

Postez un commentaire