RMC Sport
Coupe de France

Coupe de France Vidéos

Le PSG sera le grand favori de la finale de Coupe de France face à Yzeure, une équipe de D2. Même si l’entraîneur parisien réfute ce statut. "Je serais un abruti si je disais ça". Didier Ollé-Nicolle reste prudent. "J’ai connu des désillusions en étant favori".

Nice - Nantes : l'histoire improbable de la Coupe de France volée aux Canaris en 1979

Nice - Nantes : l'histoire improbable de la Coupe de France volée aux Canaris en 1979

1979. Nantes remporte sa toute première Coupe de France face à l'AJ Auxerre d'un certain Guy Roux (4-1 après prolongation). Les Canaris ramènent le trophée à la maison mais l'été suivant, ce dernier est volé par des militants de la CFDT puis restitué, quatre jours après. Pour une raison que l'on ignore encore à l'heure actuelle, la Coupe ne figure toujours pas dans la salle des trophées du club nantais. Le chef du projet du musée consacré aux Canaris, Philippe Laurent, raconte cette histoire rocambolesque.

Football : La catastrophe de Furiani racontée 30 ans après

Football : La catastrophe de Furiani racontée 30 ans après

Le 5 mai 1992, le Sporting Club de Bastia doit affronter l’Olympique de Marseille à Furiani, en Corse, lors de la demi-finale de la coupe de France. Mais peu avant le coup d’envoi, la tribune nord du stade Armand-Cesari s’effondre. Un événement tragique qui a changé le cours de l’histoire du sport. Lors de la tant attendue demi-finale de la Coupe de France, qui oppose le SC Bastia, équipe de D2, à l’équipe en vogue, l’Olympique de Marseille, tout est réuni pour que la ferveur soit au rendez-vous. La capacité du stade est même triplée pour l’occasion : 18 500 supporters sont attendus. Mais à 20h, les gradins commencent à bouger. Quelques instants plus tard, c’est toute la partie haute de la tribune, ajoutée pour l’occasion qui s’effondre, faisant 18 morts et 2357 blessés.

Coupe de France : "On me prenait pour un fou", Blas "pas étonné" du parcours de Nantes

Coupe de France : "On me prenait pour un fou", Blas "pas étonné" du parcours de Nantes

Barragiste de Ligue 1 la saison passée, au bord du gouffre, Nantes vit un exercice 2021/22 bien plus serein. Neuvièmes du championnat, les Canaris s'apprêtent surtout à disputer la finale de Coupe de France, contre Nice. Leur première finale depuis celle de Coupe de la Ligue 2004, perdue contre Sochaux. Pour Ludovic Blas, cette métamorphose a été rendue possible grâce à un seul ingrédient : la confiance. Car l'effectif est quasiment le même que la saison passée.