Hakan Sukur contre la Corée du Sud, au Mondial 2002.
 

C'est le fardeau des demi-finalistes malheureux de la Coupe du monde: devoir se consoler avec un match honorifique pour la troisième place. Une rencontre souvent dénuée d'intérêt pour les joueurs, regardée avec dédain parfois même par les téléspectateurs. Pourtant, Belgique-Angleterre (ce samedi, 16h) vaudra sans doute le détour car l’histoire de ces matches à part dans la Coupe du monde le prouve. Retour dans le temps.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

Votre opinion

Postez un commentaire