RMC Sport

Coupe du monde: le coup de gueule de Ségolène Royal contre les inégalités hommes-femmes

Ségolène Royal, ancienne ministre de l’Ecologie et candidate à l’élection présidentielle en 2007, s’est offusquée contre les inégalités "de salaire et de considération" entre les footballeurs et footballeuses. Elle s’en prend également aux organisateurs de Roland-Garros.

Invitée sur France Inter ce lundi matin, Ségolène Royal n’a pas seulement parlé d’environnement. L’ancienne ministre de l’Ecologie, actuellement ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique, s’est offusquée des inégalités "de salaire" entre les hommes et les femmes dans le football

"Il faut que les dirigeants des Fédérations changent de planète"

"Il y a des progrès à faire en matière d’égalité hommes-femmes en termes de salaire, de considération, a-t-elle regretté. Les filles qui ont été éjectées de Clairefontaine parce qu’il fallait laisser la place aux garçons... Au tennis, elles n’ont pas eu le droit d’utiliser le court central (lors des des demi-finales) parce qu’il ne fallait pas l’abîmer pour les garçons et sous prétexte que ça n’intéresse pas. Il faut aussi que les dirigeants des Fédérations, ces messieurs, changent de planète et atterrissent un peu."

La candidate à l’élection présidentielle en 2007 s’est réjouie des records d’audience des matchs de l’équipe de France. "C’est une bonne leçon que donnent le public aux responsables des Fédérations et aux programmateurs des chaînes, a-t-elle conclu. J’entendais dire: ‘on va augmenter le prix des pubs et celui des salaires des joueuses aussi accessoirement? C’est dit. Il y a du travail."

NC