Alors que se profile un alléchant France-Argentine à Marseille le 11 février prochain, l’Argentin Cesar Delgado ne se fait guère d’illusion.

 

Votre opinion

Postez un commentaire