Di Meco: "Pour les présidents, il n’y a jamais de sanction !"
 

Au lendemain d’un sulfureux Marseille-Lyon marqué par des incidents mais aussi la « guéguerre » entre Vincent Labrune et Jean-Michel Aulas, Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport, s’étonne de la relative impunité dont bénéficient les présidents de clubs.

 

Votre opinion

Postez un commentaire