RMC Sport

E.Thomas : « La Fédération est une machine à perdre »

-

- - -

Eric Thomas, candidat à la présidence de la FFF, pense pouvoir concurrencer Fernand Duchaussoy et Noël Le Graët le 18 juin. « Une élection, c’est comme un match de football, explique-t-il. Ce n’est jamais joué d’avance. Tous les messages que je reçois des présidents de ligues me rendent ambitieux car nous ne sommes pas moins légitimes que les autres. La Fédération est une machine à perdre, d’une opacité absolue, il faut remettre les bonnes personnes aux bonnes places, avec un président qui préside. Ainsi je vous promets une surprise : je pense qu’on sera finaliste le 18 juin. »