RMC Sport

Euro 2016 : Vous voulez que ça bouge ? Le rôle de la Ville de Paris

Anne Hidalgo, Maire de Paris

Anne Hidalgo, Maire de Paris - AFP

Dans Luis Attaque, Luis Fernandez et la Dream Team foot RMC listent toutes les propositions pour mener l’équipe de France vers la victoire finale cet été lors de l’Euro 2016 et relaient à l’antenne les meilleures contributions. Dernier épisode ce jeudi, le rôle de la Ville de Paris.

Privilégier la sécurité

L’Euro 2016 aura lieu moins de sept mois après les attentats de novembre à Paris. La sécurité est donc au cœur des préoccupations de la mairie de Paris, qui ne veut surtout pas décourager les touristes. « On a reçu des moyens supplémentaires de la police nationale, des militaires dans le cadre de l’opération sentinelle, insiste Anne Hidalgo sur RMC. Un travail très important a été fait avec les organisateurs sur la sécurisation de la fan zone. La sécurité est la première des libertés et c’est une garantie qu’on doit apporter. Tout sera mis en œuvre pour que les choses se passent dans de bonnes conditions. »

Miser sur le tout Paris

Pas question de cantonner l’événement autour du Stade de France. Anne Hidalgo, à l’instar des organisateurs, veut faire participer toute la ville. Et plus encore. « On se prépare à l’accueil des fans. Il y aura la fan zone au pied de la Tour Eiffel, beaucoup d’événements partout dans Paris. Avec un Paris Foot Tour qui ira jusqu’à Saint-Denis et qui permettra de faire des matches, des animations. L’Hôtel de Ville, les voies sur berge… Tout Paris va bouger pour accueillir dans de bonnes conditions et avec beaucoup de plaisir. »

Mettre la jeunesse au cœur du projet

Faire de l’Euro un événement vivant et populaire : tel est l’objectif principal d’Anne Hidalgo. La maire de Paris veut miser sur la jeunesse et le volontariat parisien. « Paris et Saint-Denis sont deux villes qui ont souvent un destin lié. Il y a une jeunesse commune aux deux villes, pleine d’espoir, cosmopolite et qui a envie qu’on croit en elle. On va avoir 650 volontaires déployés partout et qui seront des ambassadeurs. On terminera le recrutement en mars. »

Mettre en avant des idées des habitants

La mairie de Paris a lancé un appel, permettant aux habitants de proposer des initiatives et animations durant l’Euro. Histoire de mettre l’accent sur l’aspect populaire de l’événement. « On a voulu aussi que les Parisiens se mobilisent, explique Anne Hidalgo dans Luis Attaque. Je suis très attachée à la démocratie participative. On leur a demandé de faire remonter des projets qui mettent en valeur le sport. On veut que ce soit la grande fête du foot, et en même temps une fête très populaire, ouverte sur la ville. »

Espérer un impact sur l’économie

Après les attentats, la capitale a vu sa fréquentation touristique chuter. L’Euro, c’est aussi l’occasion de faire repartir la machine. « On attend trois millions de personnes, estime Anne Hidalgo. Ça veut dire une économie qui vit : hôtels, cafés, restaurants… En décembre, on a accueilli la Cop 21 : il y avait beaucoup moins de monde mais on voit l’impact touristique qu’elle a eu. Tous les professionnels du tourisme sont mobilisés. »

A.Bo