Le FC Nantes a décidé, lundi, de faire appel de la décision du conseil des prud'hommes qui a obligé récemment le club à verser 879 462 euros d'indemnités de licenciement à son ancien entraîneur, Georges Eo.

 

Votre opinion

Postez un commentaire