L'ex-vice-président de la Fifa Jeffrey Webb, le 28 mai 2014 à Miami
 

Inculpé dans le cadre du scandale de corruption à la FIFA et extradé aux Etats-Unis trois jours plus tôt, l’ancien vice-président de l’instance dirigeante du football mondial, Jeffrey Webb, a plaidé non coupable ce samedi devant le tribunal fédéral de Brooklyn. Il a ensuite été libéré contre le versement d’une caution de 10 millions de dollars.

 

Votre opinion

Postez un commentaire