Lydia Nsekera
 

Peu connue en France, où son nom n’apparaît pas dans les probables successeurs à Sepp Blatter à la tête de la Fifa, la Burundaise Lydia Nsekera possède pourtant le profil parfait pour mettre des bâtons dans les roues d’une possible ambition de Michel Platini. Découverte.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Hamham
    Hamham     

    Super ! Le changement maintenant !

  • librepenseur
    librepenseur     

    "une femme noire propulsée à la tête de l’institution pourrait marquer un symbole fort de changement des mentalités". C'est d'un tel symbole dont on a besoin, ou du changement d'une réalité ? De plus , assumer qu'une personne parce que femme et noire serait moins enclin a fermer les yeux sur la magouille et a reformer en profondeur, c'est de la propagande, pas de l'argumentation.

Votre réponse
Postez un commentaire