Infantino
 

Eclaboussé par l’affaire des Football Leaks, le président de la Fifa, Gianni Infantino, se défend dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. Selon lui, Manchester City et le PSG n’ont pas été favorisés dans le cadre du fair-play financier.

 

Votre opinion

Postez un commentaire