Desailly et Thuram
 

Si les joueurs de l'équipe de France ne sont pas champions du monde, il empilent les points communs avec leurs glorieux aînés, sacrés en 1998. De bon augure avant la finale face à la Croatie dimanche à Moscou.

 

Votre opinion

Postez un commentaire