Jean-Marc Furlan avoue qu’il appréhendait son premier match aux manettes de Nantes, vainqueur à l’arraché d’Arles-Avignon (1-0), lundi.

 

Votre opinion

Postez un commentaire