Rongé en son sein par des conflits internes, Strasbourg a un match important à négocier ce soir face au Havre. Malgré la tempête et l’épée de Damoclès qui pèse au-dessus de sa tête, Pascal Janin continue à croire à son groupe et espère confirmer le succès acquis vendredi dernier devant Guingamp (2-1).

 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • JLD
    JLD     

    je viens de voir lacom de janin, le pauvre a l'heure ou j'ecris il a pris un 3.0 arf arf

Votre réponse
Postez un commentaire