Mis à jour le
Sepp Blatter aux côtés de son prédécesseur à la tête de la FIFA, Joao Havelange, ici en 1998.
 

La démission surprise de Sepp Blatter marque peut-être la fin d'une époque au cours de laquelle laquelle les pratiques illégales n'ont eu de cesse de gangrener l’instance internationale. Coup d’œil dans le rétro.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • a son pépère
    a son pépère     

    Sa pue l'argent dans la FIFA, dans l'UEFA aussi, et le CIO ? la F1 ? bref dans le sport c'est qu'une histoire d'argent !

Votre réponse
Postez un commentaire