Le président du PFC regrette "l’irruption des Etats" et cible le PSG

Le président du PFC regrette "l’irruption des Etats" et cible le PSG
 

Pierre Ferracci, le président du Paris FC, actuellement en Ligue 2, voit d’un mauvais œil la prise de contrôle, par les Etats, de clubs de football professionnel. Invité sur le plateau de Réveil Martin Céline ce mardi, il a illustré son propos en se penchant sur le cas du Paris Saint-Germain.

 

Votre opinion

Postez un commentaire