Mis à jour le

Frédéric Thiriez et la LFP montent au créneau après le refus d’Alain Fontenla, actionnaire majoritaire du club de Strasbourg, de vendre ses parts à un pôle d’investisseurs alsaciens.

 

Votre opinion

Postez un commentaire