Fabinho et Edinson Cavani le 28 août lors de la victoire de Monaco contre le PSG (3-1)
 

Jamais depuis l’instauration de la victoire à trois points (1994), un trio de tête n’avait été, après quatorze journées, si fort (97 points au total) et si proche au classement (un point d’écart) que Nice, Monaco et le PSG. Exaltant et pas seulement sur le papier.

 

Votre opinion

Postez un commentaire