Robert Pires et Zinedine Zidane
 

Si les champions du monde 1998 sont tous sous le charme du FC Barcelone, aucun n’enterre la Juventus, outsider de la finale de la Ligue des champions, samedi soir à Berlin.

 

Votre opinion

Postez un commentaire