RMC Sport

Liverpool-Leipzig: les Reds se rassurent en Europe et se hissent en quart de Ligue des champions

En situation favorable grâce à son avantage acquis à l'aller face au RB Leipzig (2-0), Liverpool a validé sa qualification pour les quarts de finale de Ligue des champions avec une nouvelle victoire ce mercredi (2-0) lors du huitième retour. Les Reds ont trouvé la faille en fin de match dans cette rencontre délocalisée à Budapest.

En difficulté ces dernières semaines en Premier League, Liverpool a trouvé à nouveau refuge en Ligue des champions. Dans une rencontre initialement prévue à Anfield mais délocalisée à Budapest pour des raisons sanitaires, les Reds se sont qualifiés ce mercredi pour les quarts de finale après un nouveau succès face au RB Leipzig (2-0).

Dos au mur après sa défaite à l'aller (2-0), le club allemand n'avait pas d'autre choix que de se porter à l'attaque pour remonter son retard. Les hommes de Julian Nagelsman ont eu le contrôle du ballon mais les débats ont été globalement équilibrés.

Gulácsi a longtemps maintenu l'espoir

Loin d'Anfield où l'équipe souffre en 2021 d'un gros manque d'efficacité avec aucun but marqué jusqu'ici, Liverpool a longtemps souffert des mêmes maux. La faute aussi à un Péter Gulácsi en grande forme dans les cages allemandes. Le gardien hongrois a parfaitement géré une situation de contre avec un Mohamed Salah lancé comme une fusée (24e). Ressorti gagnant de ce face-à-face, Péter Gulácsi a sauvé les siens à plusieurs reprises. Mais Liverpool s'est montré aussi maladroit devant le but, à l'image de plusieurs situations offensives mal négociées, comme ce bon décalage de Sadio Mané pour Trent Alexander-Arnold mais qui a trop tardé dans la surface (28e).

Leipzig aussi a eu l'occasion de prendre les devants, avec une incursion de Christopher Nkunku qui a abouti sur une situation assez confuse et un tir repoussé pour Dani Olmo (9e). Emil Forsberg a vu lui sa tentative passer tout juste à côté du poteau (31e), qui laissera certainement quelques regrets.

En terre hongroise, Péter Gulácsi a régné de main de maître pendant plus d'une heure de jeu mais ses coéquipiers n'ont jamais réussi à trouver la faille. Pourtant, le portier de Leipzig a tout fait pour maintenir à flot le navire allemand, avec une nouvelle parade décisive sur Diego Jota (54e). Si Alexander Sørloth a trouvé la barre transversale (65e) sur une tête d'une action initiée par Upamecano, Mohamed Salah a éteint ensuite les derniers espoirs de Leipzig (70e).

Deux buts fatals en quatre minutes

Au centre du terrain, Sadio Mané a lancé Diego Jota dans la profondeur. L'international portugais a décalé pour Salah, qui a repiqué face à Upamecano avant de croiser sa frappe et de trouver la faille. A l'initiative sur le premier but, l'attaquant sénégalais n'a eu plus qu'à pousser le ballon pour doubler la mise sur un centre de Divock Origi (73e).

Malgré plusieurs absents dont Roberto Firmino ou une charnière centrale composée de Nathaniel Phillips et Ozan Kabak, seulement alignée ensemble pour la deuxième fois cette saison, Liverpool a trouvé les ressources pour se qualifier. Si l'attaque a mis du temps à régler la mire, le milieu anglais a été bon avec un apport intéressant de Thiago Alcântara sur le plan offensif.

Pour viser plus haut en Europe, Liverpool devra tout de même certainement élever son niveau de jeu. Actuellement 8e de Premier League avec quatre défaites lors des 5 derniers matchs, les Reds restent loin de l'équipe brillante qui avait émerveillé l'Europe ces dernières années. Mais l'essentiel est acquis pour Jürgen Klopp et ses hommes, qui auront quelques semaines pour retrouver pleinement des couleurs et envisager la suite en Europe.

GL