Waldemar Kita et son fils
 

Interrogé par l’Equipe sur les accusations dont font l’objet Anthony Limbombe et son agent provocateur Mogi Bayat, visé par une enquête autour de fraudes présumées, Waldemar Kita a pris ses distances avec cette affaire, mardi. Le président du FC Nantes s’est aussi défendu d’avoir versé une prime à la signature au joueur concerné, laquelle aurait servi de commission occulte.

 

Votre opinion

Postez un commentaire