René Girard
 

Corrigé par une équipe de Metz opportuniste (0-3), René Girard, qui n’avait pas bénéficié d’un accueil très chaleureux de la part des supporters de Nantes à son arrivée au club, est apparu inquiet et agacé en conférence de presse d’après match ce dimanche.

 

Votre opinion

Postez un commentaire